Jours des morts au Mexique et têtes de mort mexicaines

Jours des morts au Mexique et têtes de mort mexicaines

Comme le disait Victor Hugo : « Les morts sont des invisibles, mais non des absents ». Pour plusieurs communautés, la mort ne représente pas la fin de tout, mais plutôt le début d’une nouvelle aventure. Nombreux sont ceux qui prônent la philosophie selon laquelle les morts veillent sur nous et nous observent depuis l’au-delà.

Pour montrer alors aux défunts que les vivants pensent toujours à eux et aussi pour honorer leur mémoire, des célébrations ont été instaurées par diverses communautés sur certains jours ou périodes de l’année. C’est le cas par exemple du jour des morts au Mexique, qui a grandement contribué à la popularisation de la tête de mort mexicaine appelée « crâne calavera ». À travers cet article, plongez dans l’univers du folklore mexicain en découvrant tout ce qu’il y a à savoir sur le Dia de los Muertos.

TABLEAU TÊTE DE MORT FEMME MEXICAINE
Jours des morts au Mexique et têtes de mort mexicaines

Le jour des morts au Mexique : qu’est-ce que c’est et en quoi consiste-t-il ?

Au Mexique, le jour des morts ou encore Dia de los Muertos (en espagnol) est une période spéciale de l’année qui est réservée à la commémoration des défunts. Mais cette fête ne se limite pas uniquement à une seule journée. Elle commence au dernier jour du mois d’octobre pour prendre fin vers le 2 octobre, c’est-à-dire qu’elle se déroule généralement sur un délai de trois jours au lieu d’un seul.

Contrairement à la Toussaint qui est connue pour son côté macabre et triste, le Dia de los Muertos se démarque quant à lui par son aspect festif. Au lieu de passer ce jour funèbre dans l’accablement, les Mexicains préfèrent surtout en profiter pour célébrer la mémoire de leurs défunts d’une manière très originale. Durant la fête des morts mexicaine, il règne une ambiance de festivité grandement appréciable.

Même si il est vrai que cette commémoration se déroule durant deux ou trois jours maximum, les préparations pour le Dia de los Muertos commencent une à deux semaines avant le jour J.

Jours des morts au Mexique et têtes de mort mexicaines

Déjà dès l’approche de la fin du mois d’octobre, presque tout le pays est en effervescence. Avant la date précise du 31 octobre, les tombes sont proprement nettoyées et réaménagées si possible par les familles des défunts. Les cimetières sont purifiés de fond en comble puis décorés. Les rues, les lampadaires et les devantures des maisons sont embellis par toute sorte de guirlandes et autres décorations servant toujours à mettre plus de couleurs et de joie dans la cérémonie.

Les festivités se déroulent sur toute l’étendue du territoire mexicain, à l’instar de la fête du Nouvel An. Même si les tendances du Dia de los Muertos ont tendance à varier légèrement en fonction des régions, son principal objectif reste tout de même identique. Cet objectif consiste généralement à rendre hommage aux enfants disparus (Los Angelitos) ainsi qu’aux adultes, et le tout dans l’allégresse et la bonne humeur.

SCULPTURE TÊTE DE MORT MEXICAINE
Jours des morts au Mexique et têtes de mort mexicaines

Origine et Histoire du Dia de los Muertos

La genèse du jour des morts au Mexique remonte à plusieurs siècles, plus précisément à l’ère des Aztèques. Durant cette époque, les aztèques avaient pour tradition de commémorer leurs défunts en exécutant des danses spéciales et en chantant des chansons festives. Cette commémoration se déroulait sur deux périodes. Elle commençait par une célébration des enfants disparus (Miccaihuitntli) et finissait ensuite, une vingtaine de jours plus tard, par la célébration des défunts adultes (Hueymiccalhuitl).

Jours des morts au Mexique et têtes de mort mexicaines

En plus des chansons tribales réservées pour l’occasion et les danses destinées à honorer la mémoire des proches décédés, les aztèques laissaient encore sur les tombes des défunts plusieurs victuailles faisant office d’offrande. Cette fête perdurera au fil des siècles, de génération en génération. Mais avec l’avènement de la colonisation et du christianisme, elle connaitra aussi certains changements (surtout au niveau de la durée) pour devenir le Dia de los Muertos tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Caractéristiques de la fête des morts mexicaine

Tout comme l’Halloween qui se reconnait par les déguisements et friandises, le jour des morts au Mexique est aussi identifiable par certains éléments spécifiques.

Le crâne Calavera

Le Dia de los Muertos a grandement contribué à rendre populaire certaines représentations par exemple la tête de mort mexicaine encore appelée « crâne calavera » ou calavera tout court.

Généralement, qui dit jour des morts au Mexique dit tête de mort mexicaine. La calavera est ce qui symbolise principalement la fête des morts mexicaine. Au temps des aztèques, de vrais crânes étaient utilisés pour la commémoration des défunts. Mais au fil des années, ces crânes humains ont (heureusement) fini par laisser place à des petites douceurs en forme de crâne destinées à embellir les tombes ou à servir d’offrande aux défunts.

L’apparition du crâne calavera remonte au 19ème siècle. À l’époque, cette représentation du crâne mexicain était connue sous l’appellation de « calavera garbancera » et avait été conçu par l’illustrateur mexicain José Guadalupé Posada.

Jours des morts au Mexique et têtes de mort mexicaines

Ce dernier avait réalisé cette illustration de squelette vêtu d’habits européens pour caricaturer les gens de la haute société et leurs styles de bourgeois. Cette image avait également pour but de décrier les pauvres qui copiaient ce style juste pour paraitre plus riches qu’ils ne le sont.

Aujourd’hui, le choix de cette représentation pour la fête des morts mexicaine s’apparente aux croyances aztèques d’après lesquelles le crâne constitue l’une des zones du corps contenant les trois âmes de l’homme. Les deux zones restantes étant le cœur et le foie. Le crâne mexicain passera alors de la « calavera garbancera » à la « calavera catrina ».

La calavera catrina deviendra populaire grâce à une œuvre du célèbre peintre Diego Riviera qui dessina le personnage Catrina sous les traits du squelette d’une dame coiffée d’un large chapeau et vêtu comme une bourgeoise. En plus des sucreries et autres babioles à l’effigie du crâne calavera, les mexicains ont pour tradition de se déguiser à l’image de ce personnage fictif. Ils se peignent le visage avec des couleurs sombres ou vives, de sorte à ressembler à une tête de mort. D’autres préfèrent utiliser des déguisements ou masques spécialement conçus à l’effigie du personnage Catrina.

Contrairement à ce que pense bon nombre de gens, la tête de mort n’est en rien un symbole macabre censé véhiculer la noirceur et la désolation. Le crâne mexicain représente surtout une moquerie adressée à la mort. C’est un symbole qui montre que la mort ne nous effraie pas et qu’elle ne constituera pas une raison pour vivre dans la peur et l’accablement.

En dehors du Mexique, et même en dehors du contexte de la fête des morts, le crâne calavera connait un succès des plus fulgurants. Cette représentation apparait un peu partout et est présentement reconnue au plan mondial. La tête de mort mexicaine bénéfice d’une très grande notoriété dans l’univers de la mode et aussi dans le domaine des tatouages, surtout grâce à son coté original et stylé, mais aussi grâce à son aspect symbolique.

On retrouve aussi très souvent le fameux crâne mexicain dans la décoration d’intérieur et aussi dans le secteur du cinéma (comme on peut le voir dans le célèbre film d’animation Coco).

MOULE À GLAÇONS CRÂNE - MOULE À GÂTEAUX TÊTE DE MORT
Jours des morts au Mexique et têtes de mort mexicaines

Le pain de mort

Pour le Dia de los Muertos, le pain de mort est comparable à ce que représente la dinde pour Noël. Encore appelé « Pan de Muerto » en espagnol, le pain de mort est une pâtisserie spécialement réservée à la fête des morts mexicaine. Ce pain est préparé de sorte à correspondre à une effigie de crâne calavera barrée de deux traces censées représenter des os.

L’origine de la confection du pain de mort remonte aux environs des années 1500, et les versions de cette provenance sont diverses. Selon la variante la plus populaire, le Pan de Muerto aurait été à la base créé par les espagnols.

Cette histoire transmise de bouche à oreille raconte qu’à l’époque, des sacrifices humains étaient couramment effectués par les indigènes vivant sur le territoire de la Nouvelle-Espagne. Ces sacrifices avaient pour but d’apaiser les dieux et d’assurer le passage du défunt vers sa dernière demeure.

Dans leur opération de conquête de nouvelles terres, les espagnols débarquèrent sur ce territoire nord-américain et découvrirent cette réalité macabre. Pour mettre fin à cette coutume barbare, les espagnols ont alors conçu un pain à l’aspect particulier et saupoudré de sucre rouge en mémoire du sang des sacrifiés.

Jours des morts au Mexique et têtes de mort mexicaines

Hormis l’histoire de son origine, la consommation du pain de mort durant le Dia de los Muertos a encore une autre signification. De manière symbolique, consommer ce pain réalisé à l’effigie d’une tête de mort reviendrait à défier la mort et à asseoir sa domination sur elle en la dévorant.

LAMPE 3D TÊTE DE MORT MEXICAINE
Jours des morts au Mexique et têtes de mort mexicaines

Le cempasuchil

La Rose d’Inde, plus connue sous l’appellation de « cempasuchil » ou encore Flor de Muertos (« Fleur des Morts » en espagnol) est une fleur qui symbolise le jour des morts au Mexique, au même titre que le crâne calavera. Pour le Dia de los Muertos, une offrande sans cempasuchil est une offrande incomplète.

Durant cette période de commémoration des défunts au Mexique, les pétales orangés des cempasuchil inondent les rues et leur parfum flotte dans l’air telle une douce brise. À l’occasion du Dia de los Muertos, la coutume exige que les familles tapissent de cempasuchil les rues menant jusqu’au cimetière, afin de guider spirituellement les défunts à leur dernière demeure. Cette tradition est due aux croyances autochtones stipulant que la rose d’Inde posséderait des vertus spéciales affiliées aux dieux.

Jours des morts au Mexique et têtes de mort mexicaines

Pendant la fête des morts mexicaine, le cempasuchil est aussi utilisé comme couronne de fleur pour compléter le déguisement des Catrina.

HORLOGE TÊTE DE MORT MURALE BLANCHE MEXICAINE
Jours des morts au Mexique et têtes de mort mexicaines

Dia de los Muertos : quelles nourritures mange-t-on durant cette commémoration ?

Qui dit festivité dit avant tout nourriture. Mais les mets présents durant la fête des morts mexicaine ne se résument pas au Pan de Muerto et aux friandises en forme de tête de mort (calaveras del dulce).

Le Dia de los Muertos étant avant tout une célébration censée mettre en communion morts et vivants, on y assiste alors à la présence d’une grande variété de plats. Ce sont des mets spécialement réservés pour l’occasion, mais également des nourritures coutumières préparées par les familles en fonction des plats préférés du défunt.

Jours des morts au Mexique et têtes de mort mexicaines

Parmi les nourritures disponibles lors de la fête des morts mexicaine figurent notamment Muc Bil Pollo ou encore « Poulet enterré ». C’est un plat particulièrement conçu et réservé pour le Dia de los Muertos. Il est constitué de poulet (d’où son appellation Poulet enterré), mais également de porc et de maïs et est souvent préparé la veille de la commémoration à l’aide d’un four directement creusé dans le sol.

Le mole étant une nourriture très prisée par plusieurs mexicains de leur vivant, il n’y a donc pas de raison pour que cela change après leur mort. Ce ragout de viande au gout exquis est souvent présent parmi les victuailles du Dia de los Muertos, pour le plaisir des vivants comme celui des morts.

Même si les nourritures consommées durant le jour des morts au Mexique peuvent varier selon les régions ou les familles, ces plats véhiculent tous des valeurs sacrées et constituent l’essence même de ce jour si spécial.

BAGUE TÊTE DE MORT SANTA MUERTE
Jours des morts au Mexique et têtes de mort mexicaines


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés